Présentation

Nicolas
BEVER

Connu pour ses freinages tardifs, sa régularité ou encore sa vitesse de pointe sous la pluie, Nicolas fait partie des références du karting x30 en Belgique. Sous l'aile du team dimo kart, il a décroché plusieurs titres au niveau national et international


Voir la présentation

Dernières Actualités

15/06/19 • 09:24

Podium aux 13H NTKart

Nicolas et l’équipe KMRS étaient le week-end dernier aux 13H de nuit organisées par son partenaire NTKart à Lexy. Le pilote belge était rejoint par l’anglais Sam Spinnael et le portugais Amandio Costa Paz ainsi que Florian Collet, Jean Bever et Marc-Alexandre Stordeur en tant que team manager.

 

Pas moins de 17 équipes en provenance de France, Belgique, Luxembourg, Allemagne et Italie ont fait le déplacement pour rouler sur la piste indoor de 700 mètres de long, agrémentée d’un pont XXL de plus de 150 mètres.

 

Pendant l'heure de qualification, les trois pilotes KMRS se succèdent pour prendre en main les nouveaux karts CRG et réussisent à décrocher la pôle position dans les dernières minutes de la séance.

 

KMRS NTkart

 

Durant les 20 premières minutes de course, le pilote anglais maintient l’équipe en tête malgré une machine moins rapide en ligne droite. Intelligemment il laisse passer quelques uns de ses adversaires plus rapides après avoir perdu le leadership afin de perdre le moins de temps possible. Au bout d’une heure de course, le team effectue son premier changement de pilote sur les 10 imposés.

 

Le tracé de Lexy, déjà très physique à la base, se gomme tour après tour et rend la conduite de plus en plus physique. Les pilotes confirment qu’il est rare de voir un tel grip en indoor.

 

Amandio, en piste depuis 1h15, ressent de fortes douleurs au bras gauche et demande à changer de pilote. L’équipe décide de le faire continuer malgré la douleur et contraint le pilote portugais à réaliser un relais de 3h20.

 

« Nous sommes tombés sur deux karts moins performants en début de course », nous confie Nicolas. « Nous avons perdu beaucoup de temps et nous sommes descendus 8e au classement. Etant donné le règlement sur les changements de karts, notre stratégie était de faire rouler Amandio jusqu’au prochain changement imposé pour en récupérer un bon. Après son relais, il n’arrivait plus à lever le bras. Il a vraiment fait un super boulot malgré la douleur insoutenable ! »

 

Les trois pilotes KMRS enchaînent les relais et les tours rapides pour remonter en deuxième position après 11h de course.

Suite à une pénalité d’une minute pour un arrêt aux stands « trop rapide », 0,003 millièmes en dessous du temps minimum imposé, l’équipe soutenue par Net & Co franchit la ligne d’arrivée en 3e positon à moins de 10 secondes des deuxièmes.

 

Bever NTkart

 

« Nous avons commis une petite erreur qui nous coûte la deuxième place », commente Nico. « Nous sommes tout de même satisfait de conclure avec un quatrième podium consécutif dont le deuxième cette année. »

 

Le prochain rendez-vous est programmé le week-end du 14 juillet pour la deuxième épreuve des 24H series sur le circuit du Mans.

 
26/05/19 • 21:47

Nicolas et KMRS Racing s'imposent en Irlande

La première manche des 24h karting series se déroulait sur le tracé Irlandais de Whiteriver Park où Nico rejoignait ses équipiers du team KMRS, Antoine Morlet, Amandio Costa Paz et Sam Spinnael ainsi que Jacques Morlet et Jean Béver comme team manager.

 

Arrivés sur place le vendredi, les pilotes ont pu découvrir la piste lors des essais libres « open » et se sont vite sentis à l’aise en effectuant des chronos parmi les plus rapides.

 

Les choses se sont compliquées le samedi matin après le tirage au sort des machines. L’équipe ne pointait qu’à la huitième place à plus de sept dixièmes du meilleur chrono lors des 15 premières minutes des essais libres. Après un passage en mécanique, l’écart s’était réduit à cinq dixièmes des meilleurs. Bien loin de refléter les réelles performances des pilotes KMRS. Suite à discussion avec les organisateurs, le team de Marc-Alexandre Stordeur a eu la possibilité de changer de machine qui, malheureusement était bien moins performante que la première. Après un second changement de kart, à moins de cinq minutes de la fin des essais, le team a réalisé, dès son deuxième tour de piste, le meilleur chrono absolu des essais. Voilà qui rassure l’équipe juste avant les qualifications.

 

Nicolas_Béver.jpg

 

« Quel stress ! nous confie Nicolas à la fin des essais libres, Etant donné qu’Antoine n’a pas pu rouler hier, nous devions lui laisser l’heure des essais libres pour apprendre la piste. Malheureusement, à cause des soucis de kart, nous avons fait rouler Amandio pour « régler » le matériel. Antoine va donc s’élancer pour les chronos avec à peine cinq minutes de roulage sur cette piste. Cela lui permettra d’apprendre le tracé avant le départ. »

 

Le jeune pilote de 14 ans a très vite trouvé ses marques et place le kart N°10 du KMRS Racing en deuxième position.

 

L’ancien champion de Belgique X30 est en charge de prendre le départ type Le Mans. Dès le premier virage, Nicolas s’empare de la tête de la course et tout de suite, les deux premiers s’échappent du reste du peloton. Après quelques belles passes d’arme, le pilote belge perd l’aspiration de son adversaire et ne peut l’empêcher de s’échapper.

 

Au bout de plusieurs heures de course et changements de pilote, l’équipe KMRS pointe en tête avec seulement quelques secondes d’avance sur l’équipe Irlando-Anglaise jusqu’à ce qu’une averse fasse son apparition peu de temps après le début du second relais de Nico. Le pilote Tech-IT est, à ce moment, le plus rapide en piste et réalise des chronos impressionnants ce qui permet à l’équipe de se créer une avance confortable.

 

Nicolas_Béver.jpg

 

« Je préfère cent fois rouler sous ses conditions que sur piste sèche, déclare l’ancien champion de Belgique x30 après son relais. J’ai pris mon pied ! Cette piste sur la pluie est vraiment sympa. Je ne m’attendais pas à prendre une si grosse avance sur les deuxièmes sur piste mouillée. Depuis le début de la course, nous sommes très rapides mais nous perdons beaucoup de temps dans les stands. Nos ravitaillements ne sont pas bons et nous avons du mal à prendre de l’avance à cause de ça. Grace à ce dernier relais, nous pouvons enfin respirer un peu. »

 

Les team managers du kart N°10 nous confient, à moins de 10h de l’arrivée, qu’ils devront faire un ravitaillement supplémentaire par rapport à leur poursuivant. En effet, les relais du team sont entre 1h20 et 1h35 alors que ceux de l’équipe Irlando-Anglaise sont de 1h35 à 1h45 ce qui, après 24h de course leur donne un avantage d’un arrêt essence en moins. Même si KMRS pointe virtuellement premier sur le tableau d’affichage, l’équipe est en réalité deuxième avec plus de 30 secondes de retard.

 

À partir de ce moment s’engage un combat de chronos et de régularité. Les pilotes du team KMRS réussissent parfaitement cet exercice et augmentent leur avance leur permettant de revenir, après calcul, à moins de trois secondes des « leaders ».

 

L’équipe Irlando-Anglaise réalise un dernier ravitaillement parfait en 1’’57 ce qui ajoute une pression supplémentaire à l’équipe de Marc-Alexandre Stordeur sachant que leur meilleur ravitaillement jusqu’à présent est de 2’’08. Le team se concerte et se donne des consignes très précises avant la dernière rentrée au stand et, réussit « l’exploit » de faire un ravitaillement en 1’’56 qui devait faire en sorte que l’équipe KMRS soit deuxième à moins de deux secondes des leaders. Or, durant sont tour de sortie des stands, le pilote de l’équipe Irlando-Anglaise commet une erreur qui lui fait perdre une vingtaine de secondes.

 

Amandio Costa Paz a déroulé sa dernière heure de course de manière intelligente afin de permettre au team de décrocher, dès la première course de la saison, une belle victoire.

 

Nicolas_Béver.jpg

 

« C’était une course très stressante, nous confie Nicolas à la descente du podium, Nous avons fait une erreur de stratégie sur la longueur de nos relais et nous n’étions pas bons dans nos arrêts aux stands, mais nous avons appris de nos erreurs ce weekend. Heureusement tous les pilotes ont fait un super boulot en piste et nous pensons que la pluie nous a aidés juste ce qu’il faut pour nous permettre de décrocher cette victoire. »

 

L’équipe KMRS se rendra à Lexy en juin pour une course indoor de 13h chez son partenaire NTKart et, fera ensuite escale au Mans pour le deuxième rendez-vous des 24h Karting Series.

 
24/11/19 • 12:36

Victoire aux 24H d'Agadir

Devenu depuis quelques années une épreuve très appréciée des aficionados du karting 4-temps, les 24 heures Karting d'Agadir se sont imposées comme l’événement-phare de la fin d’année. Près de 300 pilotes de tous âges venus non-seulement du Maroc mais aussi de France, Belgique, Ukraine, Slovaquie et Algérie se sont donnés rendez-vous les 17 et 18 novembre pour en découdre deux jours durant sur le bitume du Maroc Racing Kart d’Agadir, tout heureux d’accueillir en ses murs la crème internationale du karting de loisir 4-temps.

 

Nicolas et KMRS Racing faisaient bien entendu parties des équipages engagés avec le portugais Amandio Costa Paz, le britanique Sam Spinnael et le tout jeune belge Antoine Morlet, 14 ans et déjà double champion de Belgique de karting indoor. Marc-Alexandre Stordeur, team manager, se voyait épaulé dans le rôle de stratège par Jean Béver, Jacques Morlet, Kilian Stordeur et Florian Collet.

 

« Nous avons longuement discuté avec Marc sur le fait d'accueillir Antoine dans l'équipe. Je dois dire que j'ai vite été emballé par cette idée. Je connais ce jeune pilote depuis quelques années et je suis ses résultats avec attention. Il a un tempérament que j'apprécie beaucoup. Calme, pausé et écoute avec attention les conseils qu'on peut lui donner. Sans oublier qu'il est également rapide ! Je pense que nous avons une équipe qui peut prétendre au podium voir même à la victoire... »

 

Team_KMRS.jpg

 

La piste d'Agadir a la particularité d'être très réactive à la température. C'est-à-dire que plus la température extérieure et celle de la piste augmente, moins les chronos sont rapides. Sur ce type de piste, il est important de réaliser son meilleur chrono dès les premières tours. Légèrement englué dans le trafic, le team KMRS Racing réalise le 5ème temps des essais qualificatifs.

 

Le pilote portugais prend un départ timide et perd deux positions qu'il récupère dès le tour suivant. Au bout de 30 minutes de course, alors que l'équipe KMRS se trouve toujours en 5ème position et dans le rythme des premiers, une limaille bouchant l'arrivée d'essence coupe le moteur juste après le bout de ligne droite. Un rapatriement dans les stands et un changement de kart conduit l'équipe à reprendre la piste en dernière position avec pas moins de deux tours de retard.

 

« Nous avons la poisse ! nous confie Nicolas, Maintenant il nous reste plus qu'à mettre gas et essayer de faire la différence quand la pluie fera son apparition. Nous avons modifié notre stratégie avec une certaine prise de risque. On verra ! »

 

Le kart numéro 30 remonte doucement en 18ème position à l'approche des 8 heures de course. Tout s'accélère lorsque la pluie se met à tomber. Des trombes d'eaux s'abattent sur la piste du Maroc Racing Kart, ce qui profite aux pilotes Net & Co grâce à leur expérience et pointe de vitesse dans ces conditions.

 

Le jeu des 19 ravitaillements libres mais obligatoires rend la visibilité du classement réel compliquée. À la sortie de la nuit, l'équipage qui pointait 5ème sur le tableau d'affichage avec des arrêts supplémentaires par rapport à leurs concurrents, se rend compte avec surprise, qu'ils sont en fait aux commandes de la course.

 

KMRS_P1.jpg

 

À moins de trois heures de l'arrivée, KMRS Racing se maintient en tête avec deux tours d'avance sur leur plus proche poursuivant. La fin de course s'est déroulée sous un rythme modéré mais constant afin de ne pas faire d'erreur et permettre au team de remporter ce double tour d'horloge avec un peu plus d'un tour d'écart avec le deuxième équipage.

 

« Je ne peux que tirer mon chapeau à mes pilotes qui ont fait preuve d’un sang-froid à toute épreuve, déclara après-course Marc-Alexandre Stordeur, le Team Manager de la formation victorieuse. Ils sont tous de la même trempe et je n’ai pas assez de mots pour définir la qualité de nos relations au sein du team qui est vraiment le socle sur lequel repose notre succès. Je suis très fier de ce que l’on a accompli. Après tout, je ne suis que le coordinateur et ce sont les pilotes les vrais héros dans cette histoire. Je recommence avec eux dès que possible. »

 

Bon dernier après trente minutes, vainqueur au bout de 24 heures, KMRS Racing aura enfin vaincu le signe marocain et crié à qui veut l’entendre qu’il faudra certainement compter avec eux dans les épreuves d’endurance qui animeront le calendrier du karting 4-temps la saison prochaine.

 
12/09/18 • 18:43

Nouveau podium aux 24h de Spa-Francorchamps

Après plus de 6 mois d'absence suite à un grave accident et une longue convalescence, Nicolas effectuait son retour en compétition et rejoignait à nouveau la structure KMRS Racing. Cette année le quatuor habituellement composé de Benoit Visnovsky, Amandio Costa Paz, Nicolas Bever et Sam Spinnael ont trouvé renfort par la présence d'Emile De Dryver suite à l'absence du Britanique. Dans l'ombre mais non moins indispensable, Didier Visnovsky et Jean Béver sont venus prêter main forte à Marc-Alexandre Stordeur pour le management et les ravitaillements.

 

Même si ces 24 Heures Karting de Francorchamps sont avant tout une grande fête permettant à tous les passionnés de se réunir en vivant eux aussi la magie d’un double tour d’horloge, la lutte pour la victoire est de plus en plus indécise. Cette année, une quinzaine d’équipes au moins peuvent prétendre à un podium final !

 

Comme les années précédentes, les qualifications se déroule en trois phases, Q1, Q2 et Q3. Chacune d'elles doit être réalisée par un pilote différent. En Q1, les 62 équipes sont en piste et seules les 25 meilleures passent en Q2. Pour atteindre la Q3 il faut être dans le top 10 de la Q2.

Nicolas décroche le meilleur chrono de la Q1, Amandio fait passer l'équipe en Q3 en réalisant le 5ème temps et Benoit place le kart numéro #10 en 3ème position.

 

Benoit Visnovsky prend le départ et parvient à prendre la tête de la course pendant quelques tours. Au bout de plusieurs heures et après quelques passes d'arme viriles en piste, l'équipe KMRS se stabilise dans le top 5.

 

KMRS_NBever.jpg

 

Nous faisons le point avec le pilote Net & Co au milieu de la nuit :

 

« La course était très bien partie, chaque pilote a fait un très bon boulot en piste mais nous avons commis quelques erreurs dans les stands ce qui nous a fait perdre beaucoup de temps. Et dans une course d'endurance, les arrêt aux stands sont extrêmement importants. Nous devons constamment jongler avec les Full Course Yellow et à chaque neutralisation nous devons rapidement analyser et adapter notre stratégie. »

 

Nicolas devait effectuer un dernier relais de 2h40 jusque l'arrivée mais suite à une nouvelle neutralisation, le team a pris la décision d'effectuer le changement pilote 30 minutes plus tôt afin de gagner du temps dans les stands. L'ancien champion x30, déchainé dans son dernier relais, enchaîne des tours de qualification pendant plus de trois heures et parvient à remonter de la quatrième à la deuxième place à moins de 15 minutes de drapeau à damier.

 

« Après une course difficile, nous sommes parvenus à nous stabiliser en quatrième position à partir de dimanche midi confirme Marc. Il nous avait manqué le kart pour faire la différence mais, à partir de là, plus d’erreurs tolérées ! Et Nicolas a fait un relais fantastique pour aller chercher la deuxième place finale. Nous avons vibré tous ensemble et l’équipage a gagné cette deuxième place avec brio et maestria. »

 

Oneteam.jpg

 

En plus de la deuxième place du KMRS Racing, le team KRMS, qui engageait deux autres équipes, KMRS Pro-Am et KMRS Fun, a remporté " la coupe des trois ". Pour ce nouveau classement, chaque équipe pouvait former un team avec deux autres équipages. Le cumul du résultat de chaque équipe établit le classement des teams.

 

« Quatrième podium en six participations ! » s'exclame Nico après la remise des prix

 

« Cette année, ce podium à un sens tout particulier. J'ai vécu 6 mois très difficiles et pour être honnête, en arrivant ce vendredi aux essais libres, on ne savait pas si j'étais capable de tenir un relais d'1h30 ou même de rouler. Finalement, je termine avec un dernier relais de plus de 3h ! Comme quoi, tout ce travail acharné de ces derniers mois pour combattre la paralysie, la douleur... n'a pas servi à rien.

Je tiens à remercier ma femme, ma famille et mes amis qui m'ont soutenu moralement, mes kinés qui ont fait un travail formidable pour me permettre de récupérer le minimum nécessaire pour pouvoir participer à cette course ainsi que Marc-Alexandre Stordeur et mes équipiers, Benoit, Amandio et Emile, de ne pas avoir douté de moi quand je leur disais "Je serai là et je serai performant !". »

 

Spa2k8_trophy.jpg

 

Je remercie également mes nouveaux partenaires, Dynamic Car Center, Ferber, Net & Co, Dimension Data, CALI Europe, NTKart, Switch IT, Cortess, Ainos, Keyteo pour leur soutien. »

 
10/09/17 • 21:12

Des 24h de Spa-Francorchamps intenses

Pour la 2ème année consécutive, Nicolas s'est joint à l'équipe KMRS Racing de Marc-Alexandre Stordeur pour les 24h de Spa-Francorchamps. Cette année, le team était composé de Sam Spinnael, Amandio Costa Paz, Benoit Visnovsky et Nicolas Béver.

 

« Je suis très content de rouler pour KMRS Racing cette année encore. De plus, l'équipe est composée d'amis de longue date avec qui j'aime rouler. Nous nous entendons très bien et ils sont très rapides. »

 

L'équipe réalise le 4ème chrono des qualifications dans des conditions de piste difficiles avec une trajectoire sèchante tout au long de la dernière séance.

 

Nicolas prend le départ et s'empare de la tête de la course à la fin du 3ème tour. Après 17 minutes de course, l'ancien champion x30 est victime d'un ennuie mécanique qui l'oblige à rentrer aux stands alors que l'écart avec ses poursuivants ne faisait que croître.

L'équipe KMRS Racing remonte en piste quelques minutes plus tard en dernière position (57ème) avec pas moins de 4 tours de retard. Déchainé au volant de sa machine, Nico enchaîne les meilleurs tours en course tout au long de ses 2 heures de relais. À noter que son chrono sera d'ailleurs le meilleur de ces 24h sur pas moins de 330 pilotes !

 

BestLap.jpg

 

La stratégie initiale de l'équipe étant tombée à l'eau suite à ce problème mécanique, le team décide de ne pas baisser les bras et de pousser au maximum pour remonter dans le classement.

Grâce à un timing parfait lors des arrêts aux stands, à des chronos extrêmement rapides et à des relais effectués sans faute par chaque pilote, le team KMRS Racing revient à trois tours des premiers et entre dans le top 10 après seulement 6 heures de course.

Au milieu de la nuit, le team s'empare de la 3ème place du classement à un peu plus de deux tours des leaders.

Après 20 heures de course, l'équipe de Marc-Alexandre Stordeur est toujours à la 3ème position à seulement un tour et demi des deux premiers.

 

Pour plus d'équité entre les équipes, le règlement impose des arrêts aux stands, pilotés par la direction de course, avec changement de machine environ toutes les quatre heures.

 

« Nous nous sommes rendu compte qu'à ce stade de la course il nous serait très difficile, voir impossible, de faire mieux que 3ème sans tenter de coup de poker. Nous avons décidé de repousser notre ravitaillement essence jusqu'au changement de kart. Cela nous permettrait de gagner un arrêt aux stands et par la même occasion de revenir dans le même tour que les premiers. Si malheureusement la direction de course nous appelle trop tard, nous tomberons en panne d'essence et par la même occasion nous perdrons tous nos espoirs de podium. »

 

Après plusieurs minutes de stress intense, l'équipe KMRS est appelée par la direction de course pour effectuer son arrêt obligatoire et son changement de machine. Le coup de poker de l'équipe a finalement fonctionné et KMRS Racing ressort des stands en tête de la course avec seulement 8 secondes d'avance sur les deuxièmes et 15 secondes sur les troisièmes.

 

Malheureusement le tirage au sort du dernier kart n'a pas été en la faveur du team. Un moteur un peu faiblard leur faisait perdre plus de 8 dixièmes au tour durant les trois dernières heures de course et les empêchait de défendre leur position. L'équipe soutenue par Net & Co franchit la ligne d'arrivée en 3ème position à un tour et demi des leaders.

 

kmrs.jpg

 

Nico nous confie :

 

« Ces 24h ont été très intenses ! Nous avons mené le début de course. Après 20 minutes nous nous retrouvons dernier à 4 tours des premiers. Nous reprenons la tête de la course à 3 heures du drapeau à damier pour finir avec une machine qui ne nous permet pas de nous défendre.

Tout cela est très frustrant !

 

Pour être honnête, nous étions très déçus au moment de monter sur le podium mais, après réflexion nous pouvons être fier de nous. Nous n'avons pas baissé les bras. Nous avons continué à nous battre, à travailler ensemble dans la confiance et la bonne humeur et nous terminons sur le podium sur 57 équipages. Ce n'est pas rien !

 

Je tiens à remercier le team KMRS Racing et Net & Co pour leur confiance, Marc-Alexandre Stordeur et mon père Jean Béver pour leur travail de team manager, ainsi que mes équipiers. »

 
Voir toutes les actualités

 

Compétition

Résultats
2019 • 13H NTKart • CRG
France 08/06/19NTKart
 
Chronos Course
1er 3ème
2019 • 24H Karting Series • Twin
Irelande 18/05/19Whiteriver Park
 
Essais Libres Chronos Course
1er 2ème 1er
Voir tous les résultats

Prochaines Épreuves

14.07.19

24H Karting Series
France Le Mans • Twin


03.08.19

24H Karting Series
Angleterre Teesside • Twin