Présentation

Nicolas
BEVER

Connu pour ses freinages tardifs, sa régularité ou encore sa vitesse de pointe sous la pluie, Nicolas fait partie des références du karting x30 en Belgique. Sous l'aile du team dimo kart, il a décroché plusieurs titres au niveau national et international


Voir la présentation

Dernières Actualités

12/09/18 • 18:43

Nouveau podium aux 24h de Spa-Francorchamps

Après plus de 6 mois d'absence suite à un grave accident et une longue convalescence, Nicolas effectuait son retour en compétition et rejoignait à nouveau la structure KMRS Racing. Cette année le quatuor habituellement composé de Benoit Visnovsky, Amandio Costa Paz, Nicolas Bever et Sam Spinnael ont trouvé renfort par la présence d'Emile De Dryver suite à l'absence du Britanique. Dans l'ombre mais non moins indispensable, Didier Visnovsky et Jean Béver sont venu preter main forte à Marc-Alexandre Stordeur pour le management et les ravitaillements.

 

Même si ces 24 Heures Karting de Francorchamps sont avant tout une grande fête permettant à tous les passionnés de se réunir en vivant eux aussi la magie d’un double tour d’horloge, la lutte pour la victoire est de plus en plus indécise. Cette année, une quinzaine d’équipes au moins peuvent prétendre à un podium final !

 

Comme les années précédentes, les qualifications se déroule en trois phase, Q1, Q2 et Q3. Chacune d'elles doit être réalisée par un pilote différent. En Q1, les 62 équipes sont en piste et seules les 25 meilleures passent en Q2. Pour atteindre la Q3 il faut être dans le top 10 de la Q2.

Nicolas décroche le meilleur chrono de la Q1, Amandio fait passer l'équipe en Q3 en réalisant le 5ème temps et Benoit place le kart numéro #10 en 3ème position.

 

Benoit Visnovsky prend le départ et parvient à prendre la tête de la course pendant quelques tours. Au bout de plusieurs heures et après quelques passes d'arme viriles en piste, l'équipe KMRS se stabilise dans le top 5.

 

KMRS_NBever.jpg

 

Nous faisons le point avec le pilote Net & Co au milieu de la nuit :

 

« La course était très bien partie, chaque pilote a fait un très bon boulot en piste mais nous avons commis quelques erreurs dans les stands ce qui nous a fait perdre beaucoup de temps. Et dans une course d'endurance, les arrêt aux stands sont extrèmement importants. Nous devons constemment jongler avec les Full Course Yellow et à chaque neutralisation nous devons rapidement analyser et adapter notre stratégie. »

 

Nicolas devait effectuer un dernier relais de 2h40 jusque l'arrivée mais suite à une nouvelle neutralisation, le team a pris la décision d'effectuer le changement pilote 30 minutes plus tôt afin de gagner du temps dans les stands. L'ancien champion x30, déchainé dans son dernier relais, enchaîne des tours de qualifications pendant plus de trois heures et parvient à remonter de la quatrième à la deuxième place à moins de 15 minutes de drapeau à damier.

 

« Après une course difficile, nous sommes parvenus à nous stabiliser en quatrième position à partir de dimanche midi confirme Marc. Il nous avait manqué le kart pour faire la différence mais, à partir de là, plus d’erreur tolérée ! Et Nicolas a fait un relais fantastique pour aller chercher la deuxième place finale. Nous avons vibré tous ensemble et l’équipage a gagné cette deuxième place avec brio et maestria. »

 

Oneteam.jpg

 

En plus de la deuxième place du KMRS Racing, le team KRMS, qui engageait deux autres équipes, KMRS Pro-Am et KMRS Fun, a remporté " la coupe des trois ". Pour ce nouveau classement, chaque équipe pouvait former un team avec deux autres équipages. Le cumul du résultat de chaque équipe établit le classement des teams.

 

« Quatrième podium en six participation ! » s'exclame Nico après la remise des prix

 

« Cette année, ce podium à un sens tout particulier. J'ai vécu 6 mois très difficiles et pour être honnête, en arrivant ce vendredi aux essais libres, on ne savait pas si j'étais capable de tenir un relais d'1h30 ou même de rouler. Finalement, je termine avec un dernier relais de plus de 3h ! Comme quoi, tout ce travail acharné de ces derniers mois pour combattre la paralysie, la douleur... n'a pas servi à rien.

Je tiens à remercier ma femme, ma famille et mes amis qui m'ont soutenu moralement, mes kinés qui ont fait un travail formidable pour me permettre de récupérer le minimum nécessaire pour pouvoir participer à cette course ainsi que Marc-Alexandre Stordeur et mes équipiers, Benoit, Amandio et Emile, de ne pas avoir douté de moi quand je leur disais "Je serai là et je serai performant !". »

 

Spa2k8_trophy.jpg

 

Je remercie également mes nouveaux partenaires, Dynamic Car Center, Ferber, Net & Co, Dimension Data, CALI Europe, NTKart, Switch IT, Cortess, Ainos, Keyteo pour leur soutien. »

 
10/09/17 • 21:12

Des 24h de Spa-Francorchamps intenses

Pour la 2ème année consécutive, Nicolas s'est joint à l'équipe KMRS Racing de Marc-Alexandre Stordeur pour les 24h de Spa-Francorchamps. Cette année, le team était composé de Sam Spinnael, Amandio Costa Paz, Benoit Visnovsky et Nicolas Béver.

 

« Je suis très content de rouler pour KMRS Racing cette année encore. De plus, l'équipe est composée d'amis de longue date avec qui j'aime rouler. Nous nous entendons très bien et ils sont très rapides. »

 

L'équipe réalise le 4ème chrono des qualifications dans des conditions de piste difficiles avec une trajectoire séchante tout au long de la dernière séance.

 

Nicolas prend le départ et s'empare de la tête de la course à la fin du 3ème tour. Après 17 minutes de course, l'ancien champion x30 est victime d'un ennuie mécanique qui l'oblige à rentrer aux stands alors que l'écart avec ses poursuivants ne faisait que croître.

L'équipe KMRS Racing remonte en piste quelques minutes plus tard en dernière position (57ème) avec pas moins de 4 tours de retard. Déchainé au volant de sa machine, Nico enchaine les meilleurs tours en course tout au long de ses 2 heures de relais. A noter que son chrono sera d'ailleurs le meilleur de ces 24h sur pas moins de 330 pilotes !

 

BestLap.jpg

 

La stratégie initiale de l'équipe étant tombée à l'eau suite à ce problème mécanique, le team décide de ne pas baisser les bras et de pousser au maximum pour remonter dans le classement.

Grâce à un timing parfait lors des arrêts aux stands, à des chronos extrèmement rapides et à des relais effectués sans faute par chaque pilote, le team KMRS Racing revient à trois tours des premiers et entre dans le top 10 après seulement 6 heures de course.

Dans le milieu de la nuit, le team s'empare de la 3ème place du classement à un peu plus de deux tours des leaders.

Après 20 heures de course, l'équipe de Marc-Alexandre Stordeur est toujours à la 3ème position à seulement un tour et demi des deux premiers.

 

Pour plus d'équité entre les équipes, le reglement impose des arrêts aux stands, pilotés par la direction de course, avec changement de machine environs toutes les quatre heures.

 

« Nous nous sommes rendu compte qu'à ce stade de la course il nous serait très difficile, voir impossible, de faire mieux que 3ème sans tenter de coup de poker. Nous avons décidé de repousser notre ravitaillement essence jusqu'au changement de kart. Cela nous permettrait de gagner un arrêt aux stands et par la même occasion de revenir dans le même tour que les premiers. Si malheureusement la direction de course nous appelle trop tard, nous tomberons en panne d'essence et par la même occasion nous perdrons tous nos espoirs de podium. »

 

Après plusieurs minutes de stress intense, l'équipe KMRS est appelée par la direction de course pour effectuer son arrêt obligatoire et son changement de machine. Le coup de poker de l'équipe a finalement fonctionné et KMRS Racing ressort des stands en tête de la course avec seulement 8 secondes d'avance sur les deuxièmes et 15 secondes sur les troisièmes.

 

Malheureusement le tirage au sort du dernier kart n'a pas été en la faveur du team. Un moteur un peu faiblar leur faisait perdre plus de 8 dixièmes au tour durant les trois dernières heures de course et les empêchait de défendre leur position. L'équipe soutenue par Net & Co franchit la ligne d'arrivée en 3ème position à un tour et demi des leaders.

 

kmrs.jpg

 

Nico nous confie :

 

« Ces 24h ont été très intenses ! Nous avons mené le début de course. Après 20 minutes nous nous retrouvons dernier à 4 tours des premiers. Nous reprenons la tête de la course à 3 heures du drapeau à damier pour finir avec une machine qui ne nous permet pas de nous défendre.

Tout cela est très frustrant !

 

Pour être honnête, nous étions très déçu au moment de monter sur le podium mais après réflexion nous pouvons être fier de nous. Nous n'avons pas baissé les bras. Nous avons continué à nous battre, à travailler ensemble dans la confiance et la bonne humeur et nous terminons sur le podium sur 57 équipages. Ce n'est pas rien !

 

Je tiens à remercier le team KMRS Racing et Net & Co pour leur confiance, Marc-Alexandre Stordeur et mon père Jean Béver pour leur travail de team manager, ainsi que mes équipiers. »

 
05/06/16 • 18:40

Un retour remarqué !

Suite à sa prestation au RX Lites Talent Search, Nicolas a été contacté par le team Kodokan pour effectuer un test en vue de participer à l'une ou l'autre course en karting.

Seulement deux journées de test pour se remettre en jambe, apprendre à se connaître et découvrir les tous nouveaux châssis Haase ont été nécessaires pour que Nico et le team kodokan se décident à participer au deuxième round du Belgian Asaf Karting Series à Ostricourt.

 

Dès les premiers essais libres officiels, l'ancien champion de Belgique x30 hissait déjà le team kodokan et son châssis Haase en haut du classement.

 

Aux essais qualificatifs Nicolas signait une pôle position autoritaire avec 2,5 dixièmes de seconde sur son plus proche poursuivant.

 

A moins de 5 minutes du départ de la première course, branle-bas de combat sur la grille de départ. Tous les pilotes décident de chausser les pneus slicks à la vue d'une piste séchante de tour en tour.

 

Dès les premiers tours de course, le pilote Haase bénéficiait d'un réglage agressif et d'un châssis performant d'entrée pour creuser l'écart sur ses adversaires. A la mi-course, le revers de ce type de réglage se fait remarquer. Les temps aux tours stagnes tandis que ceux du deuxième s'améliorent.

A quelques tours de l'arrivée, le directeur de course a "oublié", à deux reprises, de présenter le drapeau bleu à deux pilotes retardataires en bagarre. Cette erreur a fait perdre plusieurs poignées de dixièmes et à engendré un contact entre Nico et l'un d'eux.

Le pilote kodokan franchit la ligne d'arrivée en première position tout en exprimant sa joie après plusieurs tours d'une bagarre intense.

 

congrats.jpg

 

Malheureusement Nicolas a écopé d'une pénalité de 10 secondes et rétrogradait à la 3ème place du classement. Cette pénalité est due à un pare-choc avant décroché suite au contact avec un pilote retardataire qui n'avait pas reçu de drapeau bleu.

 

Le grille de départ de la seconde manche étant basée sur l'arrivée de la première, Nicolas se retrouvait en deuxième ligne.

Le pilote Kodokan démontrait qu'il n'avait rien perdu de ses freinages tardifs en prenant la tête de la course dès le premier tour.

 

kodokan.jpg

 

Une durite d'eau détachée au 5ème tour de la course réduisait à néant les espoirs de victoire du team alors que Nicolas était en tête de la course.

 

« Je suis déçu du résultat final mais tout de même satisfait des performances. Malgré 5 ans sans rouler en karting 2 temps, la découverte d'un nouveau team et d'un tout nouveau matériel, nous avons pu jouer la gagne. Pour moi, nous avons gagné la première course. Nous avons écopé d'une pénalité qui, à mon sens, est injustifiée aux vues des circonstances. La deuxième course, nous étions bien parti pour gagner, malheureusement une durite d'eau aura eu raison de nous.

Nous avons prouvé que "papy" est toujours dans le coup, que le team kodokan et les châssis Haase sont performants. Maintenant nous devons confirmer ! »

 
27/04/16 • 20:27

Prestation réussie de Nicolas Bever au Volant RX Lites

Près de trois ans après sa participation aux 25h Be-Trophy avec AC Motorsport, Nicolas Bever a refait son apparition en sport automobile avec son inscription au RX Lites Talent Search supported by RACB. Notre ancien champion de karting X30 était en lice parmi 176 candidats pour gagner le volant d'une Ford Fiesta de 310 chevaux lors de la manche belge des RX Lites à Mettet les 14 et 15 mai prochains.

 

Nicolas_Béver.jpg

 

Non seulement Nicolas est parvenu à se hisser parmi les 20 demi-finalistes à l'issue de l'épreuve sur simulateur mais il parvenait également à rester dans les 6 finalistes, départagés sur le terrain de Bernister au volant d'une Ford Fiesta R2 le 22 avril dernier. Si Nicolas n'a finalement pas gagné, il garde néanmoins une expérience positive de sa participation qui lui a donné des idées pour les prochains mois.

 

Nicolas Béver.jpg

 

Nicolas Bever :

« Avant tout, je n'imaginais même pas me hisser en finale. Je me suis bien débrouillé au volant de la Fiesta mais j'ai joué de malchance quand l'indicateur de vitesse sur le tableau de bord est tombé en panne. Cela m'a déstabilisé car j'ai dû adapter mon pilotage en utilisant l'embrayage pour m'assurer que les vitesses étaient bien enclenchées. Ceci dit, cette participation m'a vraiment galvanisé et je n'ai qu'une seule envie : me rasseoir au volant d'une voiture de course. Je vais donc tout faire pour prendre part à au moins une course cette année. »

 
18/04/14 • 14:47

Béver en finale mondiale

Les 9 et 10 Mai prochains, Nicolas Béver sera au Mans pour la finale mondiale Sodi World Series (SWS), la plus grande compétition internationale réservée aux amateurs.

 

« Ça sera une endurance de douze heures qui se déroulera la nuit. » révèle celui qui avait terminé 22ème de la finale mondiale 2013.

 

sws.jpg

 

« Cette année, je suis invité par l'équipe belge I-Logics pour participer à cette finale. », explique le stenaisien, « Je retrouverai Benoît Visnovsky, qui est un ami depuis des années, avec lequel j'ai déjà roulé dans le même team mais dans des catégories différentes. Nous avons été adversaires quelques années et cette fois nous serons équipiers. »

 

25h BeTrophy.jpg

 

Avec l'écurie belge composée d'Amaury Redant, Michael Vanhamme et Benoît Visnovsky, Nicolas Béver avait pris la troisième place des 24 heures karting de Spa, en 2013. Une course dont il prendra à nouveau le départ, les 30 et 31 Août.

 
Voir toutes les actualités

 

Compétition

Résultats
2018 • 24h Karting Spa • Twin
Belgium 01/09/18Spa-Francorchamps
 
  Q1 Q2 Q3 Général
  1er 5e 3e 2e
2017 • 24h Maroc Karting • Pro
Belgiaue17/11/17Agadir
 
      Chronos Général
      4e 5e
Voir tous les résultats

Prochaines Épreuves

01.09.18

24h Karting Spa
Belgiaue Spa-Francorchamps • Twin


17.11.18

24h Maroc Karting
Belgiaue Agadir • Pro