Logo de Nicolas Béver

Podium aux 24H du RKC

25-04-22

 

Deuxième place pour la première course de la saison.

Après avoir annoncé son départ de l'équipe KMRS, Nicolas vient en support de Dimitri Duszynski et Ugo Nastasi du team NTKart pour les 24H du RKC. Ils sont accompagnés du team manager Yann Nastasi et de Rachel, Alexane, Florian et André pour compléter le staff.
 
Le circuit du RKC étant celui de la finale mondiale SWS prévue en juillet prochain, bon nombre d'équipes européennes ont fait le déplacement. 44 teams dont des Italiens, Polonais, Ukrainiens, Espagnols, ... composent ce plateau relevé.
'Qualification basée sur la moyenne de l'équipe'
Tous les pilotes doivent prendre part aux essais qualificatifs et réaliser leur meilleur chrono individuel. Ensuite, pour chaque équipe une moyenne est réalisée sur base du meilleur temps de chaque pilote permettant de définir la grille de départ.
 
Les écarts sont tellement serrés qu'au bout d'une heure de qualification, les vingts premiers tiennent en deux dixièmes. Nicolas, qui réalise le meilleur temps des pilotes NTKart, se place en 15e position provisoire avec un chrono à moins de deux dixièmes de la pôle. Grâce aux très bons chronos réalisés par Ugo et Dimitri, la moyenne de l'équipe met NTKart huitième pour le départ.
'Une erreur nous fait perdre trois tours !'
Nico prend un très bon départ et gagne quatre positions avant la moitié du premier tour. Un groupe de 12 pilotes se détache tout en se bagarrant comme s'il s'agissait d'un sprint de 15 minutes. Intelligemment, le pilote Wikitree décide de concéder quelques positions tout en restant à moins de deux secondes de la tête au lieu de se battre pour maintenir sa place dans le top 5 et se retrouver bien plus loin des premiers.
 
Chaque relais ne peut dépasser 60 minutes et un changement de kart est imposé à chaque rentrée aux stands. Dans ces conditions, les top teams s'observent et restent en attente de la rentrée des uns et des autres pour plonger dans les stands afin de récupérer une de leur machine. Malheureusement, la plupart des équipes dont NTKart ont oublié un détail du règlement qui stipule que le plein d'essence doit être réalisé à chaque passage aux stands et que seule une pompe est disponible. Un trafic d'une dizaine de karts au ravitaillement fait perdre plus de trois minutes à NTKart.
'Du fond du classement à la deuxième marche du podium dans notre catégorie'
Descendu en 43e position, NTKart reste motivé pour remonter dans le classement durant les 23h restante. Au bout de quatre heures de course, la pluie s'invite sur le tracé parisien. Le team manager décide d'envoyer Nicolas qui est le plus à l'aise dans ces conditions. Quelques tours pour prendre ses marques et découvrir le tracé en condition mouillée et Nico fait partie des pilotes les plus rapides en piste jusqu'à la neutralisation pour le changement de sens. À la relance, le pilote CTG doit à nouveau prendre ses marques sur un nouveau tracé à appréhender dans des conditions pluies. Idem, quelques tours suffisent pour être à nouveau l'un des plus rapides. A vue d'une piste séchante, Yann décide de changer de pilote après un peu plus de trois heures de roulage consécutif du pilote belge.
 
Le reste de la course se déroule sans encombre au niveau stratégique et de l'homogénéité des pilotes. Cela permet au team de remonter en deuxième position dans sa catégorie et à une belle, et à la fois décevante, 17e place du classement général compte tenu du temps perdu au premier ravitaillement.
 
La prochain rendez-vous se tiendra en Belgique les 3, 4 et 5 juin où Nicolas rejoindra cette fois l'équipe ASAK, Ardenne Karting, pour les 24h de Genk.
 
 
 
 

WEK 2021 - Nicolas Bever

24H Karting - Nicolas Bever

24H Karting - Nicolas Bever

Sponsoring & Partenariat
Copyright © NICOLAS BEVER RACING |