Logo de Nicolas Béver

Stratégie payante à Genk

06-06-22

 

Une deuxième place méritée grâce à une stratégie osée.

Pour cette deuxième course de la saison, Nicolas, accompagné de Lucas Urbani, Jean et Florian, rejoint une toute nouvelle équipe dans le monde de l’endurance, ASAK - Ardennes Karting, composée de Geoffroy Galichet et Yann Flambard.
'Une qualification compliquée'
Les essais chronométrés sont du type « F1 » avec Q1, Q2 et Q3. Les 13 premiers de la Q1 accèdent à la Q2, puis les sept premiers à la Q3. Avec un peu moins de roulage sur ce tracé, Geoffroy se lance pour la Q1 sur une piste où l’aspiration est importante, mais peine à trouver une roue et à réaliser un tour sans être gêné ce qui place l’équipe en 15e position.
 
Nicolas prend un bel envol et remonte plusieurs positions pour boucler le premier tour à la 10e place, mais avec un gap de plusieurs secondes sur les pilotes de devant. Le phénomène d’aspiration étant important, il est compliqué pour le pilote belge de remonter « seul » sur un groupe roulant ensemble, mais c’est chose faite après 30 minutes de course. Incisif dans ses dépassements, Nico remonte au classement jusqu’à terminer son premier relais de deux heures à la quatrième place.
'L’annonce de la pluie, le choix d’une stratégie différente !'
32 arrêts aux stands de deux minutes et trente secondes sont imposés à toutes les équipes. ASAK - Ardennes Karting décide de pousser les relais au maximum du plein sans consommer de « joker » en espérant la pluie au petit matin. Le but est de perdre moins de temps en piste étant donné que les chronos sous la pluie sont environ 30 secondes moins vite au tour.
 
Aussi, l’équipe choisit d’enchainer les relais de Yann et Geoffroy, plus à l’aise sur le sec. La pluie, attendue vers cinq heures du matin, se fait attendre ce qui rend toute l’équipe anxieuse sur la stratégie adoptée. Le team est en tête du classement général depuis plusieurs heures, mais avec plus de 10 arrêts aux stands de retard. Ceci est finalement une bonne chose, car tout le monde pense qu’une fois les arrêts effectués, ils descendront au classement. De cette manière, les autres équipes couvrent les stratégies des uns et des autres sans se soucier d’ASAK.
'Une surprise générale, même pour nous !'
La pluie, où plutôt le déluge, s’abat sur le circuit de Genk à moins de six heures de la fin. C’est le début du jeu des arrêts aux stands et du déroulement de la stratégie. Lucas et Nicolas enchaînent les relais en étant très régulier et à chaque fois parmi les plus rapides en piste.
 
Plus l’équipe effectue ses arrêts de retard, plus le classement officiel se dessine et surprend tout le monde, même ASAK ! L’équipe franchit la ligne d’arrivée à une superbe deuxième place grâce à un beau travail d’équipe, que ce soit sur la piste, sur les arrêts aux stands pour ressortir avec les bonnes machines et surtout, à cette stratégie osée !
 
Pour sa troisième course de la saison, Nicolas s’envolera fin juin pour les 24h de Slovaquie et reviendra à ses premiers amours avec l’équipe KMRS Racing.
 
 
 
 

WEK 2021 - Nicolas Bever

24H Karting - Nicolas Bever

24H Karting - Nicolas Bever

Sponsoring & Partenariat
Copyright © NICOLAS BEVER RACING |